Retour Fil d'actualités économiques | Publié le 11/06/20

L'Agirc-Arrco se débrouille.-

L'Etat a refusé la demande de prêt de l'Agirc-Arrco, argumentant que la valeur des obligations détenues par l'organisme au titre de ses réserves n'était pas dégradée par la crise. Faisant le constat de recettes de cotisations "moins dégradées que prévues" en avril, le régime de retraites complémentaires a sollicité une prêt bancaire de 2 milliards.

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

Suivez-nous !

Top